• Autorité parentale

     Retour à l'accueil

      Comment exercer une autorité efficace ?

     

     
    Premier principe    :   Imposer des règles et des lois qu’on ne respecte pas soi-même est une illusion pour l’enfant qui a besoin de « modèle ».
     
    Deuxième principe   : Etre clair, soutenu et cohérent. Les enfants n’intégrent pas des règles floues, ambiguës, changeantes, ou mal formulées.

    Troisième principe   : le respect des places de chacun. Le fossé des générations les aide à se structurer.
     
    Conclusion : Dire non à son enfant l’aide à se structurer, à grandir, à s’épanouir.

    Patrick Delaroche  écrit : « Bien sûr, c'est capital. L'enfant a besoin que ses parents l'aident à se dire "non" à lui-même pour ne pas faire n'importe quoi. Tout au long de sa vie, l'être humain est soumis à des pulsions auxquelles il a du mal à résister. Si on ne lui apprend pas très tôt à différer ou renoncer à son plaisir, l'individu sera sans cesse torturé par des besoins ou des désirs qu'il ne pourra satisfaire. Les parents doivent absolument aller dans le sens de ce principe de réalité, c’est vital. Une éducation sans interdit est proche du mauvais traitement. De plus, un enfant à qui tout est permis est un enfant angoissé. En effet, même s’il n’y est pas soumis, il sait qu’il existe des interdits pour les autres et a conscience de les transgresser. Il est alors en proie à l'angoisse et à la culpabilité. »
     
    Livre à conseiller : « Parents, osez dire non ! » Patrick Delaroche – Edition Marabout


  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Mai 2007 à 12:00
    merci pour ton commentaire oh oui tu a bien raison quand il est né je voulais je faire grandir plus vite et hier il a u 2 ans et j'avais un peu mal au coeur de le voir deja si grand toujours avec le sentiment d'avoir accoucher hier dans 6 mois il rentre a l'école et je crois que apres l'avoir deposer a l'ecole je vais m'effondré en larmes car une foi qu'il parte a l'école ils grandissent encor plus vite et on n'as meme pas le temps de sens rendre compteen tous cas pour de jeunnes parents comme moi ton blog est vraiment tres tres interessant on n'y apprend beaucoup et en plus son desing est génial je n'ai qu'une chose a dire bravo et bonne continuation
    2
    SAM
    Jeudi 31 Mai 2007 à 12:00
    Merci pour tes messages sur mon blog,et ravie de faire ta connaissance.Je passe tous les jours sur le tien et je l'apprécie énormément.Je te souhaite bonne continuation,passe une excellente soirée et à très bientôt j'espère.Bizz,Sam. ( lucietmoi.skyblog.com )
    3
    Lundi 3 Décembre 2007 à 12:00
    merci pour cet article qui me fait déculpabiliser de leur dire non et d'entendre les lamentations qui en découlent..... dure dure d'etre maman de jumeaux....bises Thalie
    4
    Mardi 4 Décembre 2007 à 12:00
    Et oui, il ne faut pas que les parents culpabilisent. En expliquant les raisons, l'enfant comprend très bien, et se sent protégé d'avoir justement des limites et des parents attentionnés.C'est très interessant comme article.
    5
    Mardi 19 Août 2008 à 12:00
    Oui, et surtout ne pas crier. La fermeté ne passe pas forcément par le hurlement ou le simple cri. Au contraire même.Il faut prendre le temps d'expliquer les choses.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :